at 4:49 : Publié par .

Arras, à une ou deux heures de la Belgique, c’est vraiment joli. Une étape idéale, si vous partez en Bretagne ou plus loin. Nous y avons passé deux jours pour visiter la ville et alentours.

Office de Tourisme
Situé au rez-de-chaussée de l’Hôtel de Ville (place des Héros), l’Office de Tourisme propose de nombreuses visites, dont la montée au beffroi.

Nous avons apprécié :
– L’hôtel de ville et la vue splendide du beffroi.
– La visite des places avec leurs maisons à frontons, 155 façades de style baroque flamand rebâties après la guerre 1914-18. L’été, du sable et des jeux accueillent les mômes gratuitement sur la Place des héros.
– Le circuit « Suivez les clous »: un circuit piéton « Arras Cœur de Ville »,  1900 mètres, matérialisé au sol par des clous de chaussée, pour découvrir Arras en moins d’1 heure (avec description de monuments).
– La Carrière Wellington, mémorial de la Bataille d’Arras
La nécropole Notre-Dame-de-Lorette
Le Louvre Lens

Où manger en famille ?
L’Estaminet La cervoise tiède est particulièrement sympathique et folklorique : on y mange des plats traditionnels flamands comme le potchevlees. Ambiance bon enfant et bières locales. On adore !
Restaurant La Cervoise tiède, 56 rue Victor Hugo – 62410 Benifontaine. Tél. +33(0)3 21 77 06 28
 

Où loger à Arras ?
Nous avons logé dans une chambre familiale au Mercure Atria Arras Centre. Accueil sympa et budget aussi.
Membre du réseau Accueillant « Northern France Battlefields Partner »
58 Boulevard Carnot – 62000 Arras
www.mercure.com

Visite de la ville d’Arras
Demandez un guide pour les groupes auprès de l’Office de tourisme, Place des Héros, 62000 Arras.
Le site : www.explorearras.com

 

 

arras, picardie, nord, visite, resto

arras, geants, hotel de ville, histoire, folklore, coup de c

arras, picardie, nord, visite, resto

arras, picardie, nord, visite, resto

arras, geants, hotel de ville, hstoire, folklore, coup de coeur, gratuit

arras, picardie, nord, visite, resto, estaminet, cervoise

Classés dans :,

Cet article a été écrit par Valerie Nimal

Les commentaires sont fermés.